Rechercher dans ce blog

jeudi 24 avril 2014

Pourquoi je me suis intéressée aux événements d'Ukraine, en tant que française

 
Sur une page de soutien à Maïdan, une ukrainienne m'a demandé comment et pourquoi je me suis intéressée aux événements d'Ukraine, en tant que française.


voici ma réponse que je partage avec vous ici, si vous ne compreniez pas vraiment pourquoi cette actualité prend tant de place sur ma page.

Inna, "comment et pourquoi vous vous êtes intéressés aux événements en Ukraine? "
Comment : Au départ en suivant, un peu de loin les info...et puis l'hiver avançant, les vôtres étaient toujours sur la place Maïdan bravant le froid et la violence policière...avec pour bannière le drapeau européen !
Une aventure humaine extraordinaire, solidaire et structurée, organisée qui s'essayait à un nouveau mode de gestion collective.
Cela m'a interpellé.
J'ai commencé à chercher ou était l'Ukraine sur une carte, je l'avoue... !
De fil en aiguille, je me suis intéressée à votre culture, vos coutumes, votre histoire...pour comprendre qui vous étiez.
Comment et pourquoi un peuple désirait avec tant d'ardeur faire partie de l'Europe, alors que nous la dénigrons, qu'elle est souvent vécue comme une source de contraintes et de réglementations, pour d'autres une dilution des cultures et spécificités de chacun...et l'euro...qui rappelle que nous avons perdu du pouvoir d'achat...les populismes naissants dans beaucoup de pays membres !
Ensuite, il y eu la terrible periode de fin février...ou là des personnes ont perdu la vie, pour leur liberté, pour leur idéal d' un état nouveau, démocratique et européen.
J'ai cherché d'avantage d' infos...visualisé les attaques meurtrières et vu les photos des victimes, lu leurs histoires...Ils n'étaient plus un nombre d’anonymes mais des personnes comme vous et moi et là...je me suis sentie ukrainienne ...
J'ai pensé à mes enfants de 15 et 18 ans...Au prix de la liberté ici, en Europe, en 2014...
Parce qu'à leur insu, ils ont intégré des idées dont ils ne savaient même pas qu'elles étaient de la propagande FN sur la dangerosité de l'Europe, sur le fait qu'il faut fermer les frontières pour sortir de la crise éco et supprimer l'euro... je les ai d'ailleurs emmené l'été dernier à Verdun (voir un spectacle son& lumière, fait par des français et allemands, sur les horreurs de la 1 ère guerre mondiale), pour qu'ils comprennent que la construction de l'Europe a été un réel rempart contre les guerres fratricides.
J'ai ressenti l'urgence de le faire, tant la montée des extrêmes (que je surveille depuis 1982) me parait préoccupante.
Et cet hiver, votre peuple donnait corps à cette dimension, en rendant positif le fait de désirer être européen, cela donne tout son sens aux valeurs démocratiques de cette union bien qu'imparfaite.
Parallèlement, j'ai senti le souffle de la désinformation sur l'actualité ukrainienne, la désinformation pour renforcer Poutine, les ramifications, une fois encore avec les populismes qui cherchent la déstabilisation... et la diabolisation.
Parce que j'ai toujours été une idéaliste, humaniste... je souffre de voir encore et encore l'économique prendre le pas sur l'humain, de voir les dissonances et limites de l’Europe, ou beaucoup reste encore à faire, plus que jamais,Grace à vous, je suis fière d'être européenne, cela a remis du sens et du fond...
Et je respire de voir des hommes et femmes épris de liberté ne pas plier devant les régimes de la terreur...
En sommes, nous devrions tous être ukrainien...Voilà Inna, pourquoi je suis à vos cotés...








Une petite remarque sur le texte et la vidéo :
il n'est pas fait mention de l'hétérogénéité des manifestants. Tous n'étaient pas pro-UE, c'est évident, et cela a été maintes fois souligné dans divers journaux. Néanmoins, tous avaient en commun une chose le combat pour la liberté. Au-delà de leurs différences, ils savaient ce qu'ils ne voulaient pas , ou plus. Au-delà de leur divergences politiques, ils ont participé ensemble à la chute du régime. Les pro-UE n'ont pas rejeté les nationalistes, comme cela est souvent le cas en France ; et inversement, les nationalistes ont apporté leur aide aux autres manifestants. Peut-être parce que les uns comme les autres appartiennent au même peuple, parce que les uns comme les autres se sentent unis en tant qu'Ukrainiens.

Ce qu'ils ne voulaient pas, pro-UE comme nationalistes ukrainiens, c'était un pouvoir brutal et corrompu. La vidéo est assez "parlante", puisque l'on voit à la fois des drapeaux ukrainiens, pro-UE, et nationalistes. Parmi les nationalistes, beaucoup sont partisans de ce que l'on pourrait qualifier d'une "Europe 3e voie", qui serait une europe européenne  (peut-être quelque chose comme une confédération européenne)







 Un article intéressant (d'Alexandre Melnik, professeur de géopolitique à l'ICN Business School Nancy - Metz) :
http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2014/04/24/31002-20140424ARTFIG00368-poutine-est-il-devenu-un-danger-pour-la-paix-dans-le-monde.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire